logo
Search:

Login:


Forgot Details?

POURQUOI APPRENDRE LE RUSSE?

Charles-Quint, empereur romain germanique, avait coutume de dire qu’il faut parler espagnol avec Dieu, français avec ses amis, allemand avec ses ennemis, italien avec les femmes. Mais s’il avait connu la langue russe, il aurait certainement ajouté qu’on peut la parler avec tous.

Puisque dans la langue russe, on y trouve la majesté de l’espagnol, la vivacité du français, la force de l’allemand, la délicatesse de l’italien ainsi que la richesse et la concision du grec et du latin.

La vigoureuse éloquence de Cicéron, la gravité grandiose de Virgile, l’agréable élégance d’Ovide ne perdent rien dans la langue de Pouchkine.

Les plus délicates conceptions de la philosophie, les qualités et les métamorphoses les plus variées de la nature, les phénomènes du monde moral trouvent dans la langue russe des mots propres pour les exprimer.

L’apprentissage de la langue russe donne accès à l’une des plus grandes cultures du monde de par son histoire, sa littérature et son rayonnement scientifique et artistique et permet à l’apprenant de développer et d’enrichir ses capacités intellectuelles (mémoire, analyse, méthode, rigueur, réflexion, souplesse) aussi bien que professionnelles entrant en contact avec des partenaires russes dans les domaines des affaires, de la science et de la culture ou de la politique.

Le russe est l’une des langues officielles utilisées au sein des organismes internationaux : ONU, UNESCO, AIEA, e.a.

Dans le monde globalisé les personnes parlant le russe sont de plus en plus recherchées par l’industrie, le commerce et des institutions internationales les plus diverses cherchant à nouer des relations avec un gigantesque marché ou les pays de l’Europe se doivent de trouver leur véritable place.

Comme la langue russe est parlée et comprise non seulement en Russie, mais dans beaucoup de pays d’Europe centrale et orientale, sa connaissance est utile et fructueuse lors des échanges culturels, universitaires, scolaires aussi bien que  sportives ou politiques avec ces pays.  

Lingua facit pacem : le russe permet de pratiquer aisément le tourisme culturel dans les pays où le russe peut servir de langue véhiculaire (républiques de l’ex-URSS, e.a.) et de comprendre d’autre mentalités, imprégnées d’influences les plus diverses et de s’en enrichir personnellement.

Donc, l’apprentissage de la langue russe ne relève pas seulement de la gymnastique intellectuelle mais sa connaissance est un champ d’investigation immense et savoir la parler, c’est disposer d’un atout pour l’avenir.